Parfois, il suffit d’une simple phrase pour se faire remarquer. On a tous en tête des slogans qui se retiennent, parfois bien longtemps après que la marque ne les utilise plus. C’est un processus d’imprégnation qui fonctionne très bien avec le temps et la répétition. Mais il existe aussi des phrases choc, liées à un moment précis, qui continuent également à être répétées alors que ceux qui les ont prononcées préfèreraient les voir oubliées. C’est notamment le cas en politique.

Aujourd’hui, nous allons apprendre comment composer une phrase qui vous aidera à construire votre identité.

Une phrase, c’est de la grammaire

Même si les bancs de l’école n’ont pas forcément gardé la mémoire de votre présence, vous avez certainement encore en tête certains éléments appris en classe. Il y a ainsi le fameux

Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point.

Celui-là s’apprend très très tôt. Et n’est pas totalement faux. Quoique… Regardez les titres de cet article… La majuscule est bien présente, mais on ne peut pas en dire autant du point. Et oui, en communication, il faut savoir s’abstraire du point final. Vous êtes là pour que l’on parle de vous, et pas une seule fois…

Tweet: En communication, il faut savoir s'abstraire du point final. http://ctt.ec/ZM7iH+Tweet: En communication, il faut savoir s’abstraire du point final. http://ctt.ec/ZM7iH+

Étudions maintenant un autre aspect de la phrase.

Une phrase idéale comporte un sujet, un verbe et un complément.

Là encore, sans être faux, cet énoncé est sujet à caution. Si je vous dis « Attention ! », il s’agit bien d’une phrase. Grâce à elle, j’ai retenu votre attention, de manière efficace et rapide. Sans doute beaucoup plus que si je vous avais expliqué « Vous devriez être un petit peu plus prudent, un danger s’annonce. » Une communication efficace doit donc savoir sortir des règles strictes apprises dans le passé.

Écrire une phrase qui se retient en 3 conseils

  • Soyez bref. Une phrase efficace, comme nous l’avons vu dans l’exemple précédent, doit donc plutôt être de format court. Pour une simple raison : la mémoire est volatile. Essayez de vous rappeler ce que vous avez mangé le même jour la semaine dernière ? Vous voyez… Aidez-donc vos lecteurs à se rappeler rapidement qui vous êtes sans les surcharger d’information.

  • Jouez avec les mots. C’est l’occasion de vous faire plaisir, alors n’hésitez pas. Convoquez tout le champ sémantique (ouh le mot barbare… Il indique tous les mots qui se rapprochent du même sens) liés à l’activité qui vous représente et imaginez comment vous pouvez les utiliser. Jouez sur les sonorités, transformez-là, voyez de quels mots ils se rapprochent… Tout est possible.

  • Parlez d’un passé commun. On a tous en tête des proverbes ou des citations qui traînent là, on ne sait pas trop pourquoi. En les reprenant, en les modifiant juste un petit peu, vous créerez une connivence avec les personnes auxquelles vous vous adressez. Vous capitalisez sur votre culture commune et c’est souvent à la fois plaisant et efficace (parce que, encore une fois, ce procédé favorise la mémorisation).

Une phrase, c’est un début

Bien sûr, je pourrais vous donner de nombreux autres conseils pour la construction de votre phrase. Mais à partir de ces quelques suggestions, vous avez déjà une piste pour démarrer votre recherche. Par exemple, pour un boulanger, elle pourrait ressembler à «  Arthur, le boulanger qui se lève du bon pain ». Elle n’a rien de spécialement exceptionnel, mais elle a un petit capital sympathie qui n’est pas négligeable.

Enfin, n’oubliez pas que, si vous ne savez pas créer votre phrase, je peux le faire pour vous.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Facebooktwitterlinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.