Le SXO devient la nouvelle tendance en termes de référencement internet. Si vous en avez assez des acronymes barbares mais que vous voulez pourtant propulser votre site en première position des moteurs de recherche, cet article est fait pour vous.

Qu’est-ce que le SXO ?

Vous connaissiez déjà le SEO (Search Engine Optimisation). Vous savez, ce sont tous les jolis petits mots clés dont vous parsemiez votre site internet pour aider Google à comprendre que c’était chez vous qu’il fallait envoyer les internautes.

Bon, en vrai, dans le SEO, il y a aussi ces balises d’image et de description, une structuration des titres, de la longue traîne… Mais on n’est pas là pour entrer dans le détail sur ce sujet. Nous, aujourd’hui, vous voulez entendre parler du SXO : la Search Experience Optimisation.

En clair, il s’agit de fournir un texte qui va optimiser l’expérience de recherche de l’utilisateur. Oui, ça veut dire qu’il faut arrêter d’écrire juste pour les robots (ce qui était parfois le défaut du SEO) et penser, enfin, de manière concrète à la personne derrière l’écran.

C’est juste une formulation de texte différente, alors ?

Il va de soi que si vous répondez à la question d’un internaute en lui disant « je connais la réponse à votre question. Votre question est très pertinente et voici comment nous allons répondre à votre question… », vous n’êtes pas très tourné UX (c’est-à-dire « vers l’expérience de l’utilisateur »).

Cela a déjà été vu avec les Feature Snippets, il vaut mieux être clair « Pour votre question, vous devez… ». C’est ainsi que vous serez mieux placé dans les référencements et, oui, la construction de vos textes fait partie du SXO.

Mais cette pratique ne s’arrête pas là. Vous allez devoir aller encore un peu plus loin (tout comme le SEO ne se limitait pas qu’au texte. C’est bien, j’en vois qui suivent…)

Comment améliorer le SXO ?

Un bon SXO implique un site qui répond aux besoins de l’utilisateur. Il fait plus que répondre à ses questions, il est :

  • rapide à charger ;

  • avec une arborescence claire.

L’expérience de navigation doit être fluide. Si vous ajoutez des visuels (ce qui est fortement recommandé), ils seront optimisés pour le chargement. Si vous implantez des vidéos, vous n’oublierez pas les sous-titres. Et vous ne négligerez pas le fil rouge dans vos menus.

Si les internautes prennent du plaisir à naviguer sur votre site, c’est également bon pour votre SXO

Comment le SXO améliore votre référencement ?

Vous avez remarqué à quel point on parle d’amélioration dans cet article ? Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : de faire toujours mieux. Et quand vous œuvrez dans le bon sens, cela vous est rendu au centuple.

Notamment par Google qui, on ne le répétera jamais assez, a une tendresse particulière pour les sites utiles pour ses utilisateurs. Si le célèbre moteur de recherche se rend compte que :

  • les internautes semblent heureux de visiter vos pages puisqu’ils y restent un certain temps ;

  • vous avez tout fait pour leur faciliter la vie (site sécurisé SSL, responsive, chargement optimisé),

il sera très content et vous attribuera une bonne note (et donc un bon classement) dans les résultats de ses recherches.

Allez encore plus loin pour enrichir votre SXO

Les conseils précédents semblent presque trop faciles pour être vrais et vous dites que vous faisiez déjà du SXO sans le savoir ? Vous êtes prêt pour l’étape suivante.

Lors de la construction de votre site, vous allez faire plus que prévoir une page globale qui reprend toutes vos activités. Non, à la place, vous allez répondre à une demande formulée à la fois par Google et par les internautes : un mot-clé = une page.

Concrètement, si vous vendez des vêtements pour la danse, vous créerez une page qui parle des chaussons, une qui parle des justaucorps, une qui parle des accessoires, une qui parle de la danse classique, une qui parle de modern jazz… Attention, je ne parle pas de pages produit, mais bien de pages de fond : les articles qui vont aider les internautes à vous trouver.

Pour votre SXO, ce sera beaucoup plus efficace que d’avoir une seule page fourre-tout (même si cela implique d’investir dans un plus grand nombre de contenu, surtout qu’il vous faudra éviter les redites). On parle d’ailleurs de cocon sémantique pour ce genre de contenus, et de plus en plus d’entreprises les utilisent.

Le SXO, c’est pourtant bien plus que du remplissage.

Vos menus participent aussi à l’expérience de l’utilisateur

Si vous présentez des dizaines d’articles sur votre site internet, vous risquez vite de perdre les internautes. Et un internaute perdu l’est vraiment. Ce n’est pas là du tout le but du SXO. Certaines astuces vous permettront de garder tout le monde sur le droit chemin :

  • un menu qui ne comporte pas plus de six entrées ;

  • des pages qui peuvent toujours être accessibles en trois clics seulement depuis la page d’accueil (oui, il faudra réfléchir à l’arborescence de votre site).

Vous devez apprendre à guider les gens, et à leur permettre de se retrouve facilement.

SXO site internet
Si les internautes sont perdus sur votre site, le SXO n’est pas au point !

La présentation compte en ergonomie web

Je vous ai parlé plusieurs fois de visuels, en vous disant qu’il fallait qu’ils soient optimisés pour un chargement plus rapide de vos pages. C’est bien parce qu’il est important d’en utiliser, afin de rendre plus agréable l’expérience sur vos sites.

Si, en plus, vous ôtez les éléments inutiles, optez pour des formulaires avec moins d’informations à remplir, intégrez des outils comme un lien Google Maps pour la localisation de votre entreprise ou un numéro de téléphone sur lequel il suffit de cliquer pour vous appeler, vous serez plus que sur la bonne voie.

Concrètement, pour mettre en place une stratégie SXO, vous devrez proposer des contenus qui soient à la fois pertinents et bien présentés. Du côté de la rédaction web, c’est ainsi que l’on voit revenir les sommaires au début des articles longs, des contenus riches (avec images et listes à puces), des chapeaux, des intertitres et des questions. Et puis, évidemment, des appels à l’action pour transformer les visites…





Facebooktwitterlinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.