Mélanie - Avec mes mots/ septembre 16, 2016/ Blog, communication/ 3 comments

Je l’avoue, je ne suis pas graphiste. Et si je suis tout à fait disposée à rechercher de jolis visuels et même à les travailler un peu pour mettre en image les articles de blog que je rédige pour vous, il y a forcément un moment où vous voudrez faire appel à un graphiste. Surtout dans les cas suivants…

5 signes qui montrent que vous avez besoin d'un graphiste

1. Votre logo ne provoque que des commentaires gênés (et pas seulement chez les graphistes)

Vous êtes tout fier de montrer votre nouvelle carte de visite, confectionnée par le petit-fils de votre voisin, à vos proches. Pourtant, les seules remarques qu’ils émettent se limitent à « j’aime bien… euh… la police de caractère », avec même un petit point d’interrogation qui flottent dans l’air. Ils n’ont pas tellement l’air d’apprécier même ce petit détail mais ils cherchent quelque chose de gentil à vous dire.
De votre côté, ne cherchez plus : un amateur peut avoir du goût, c’est un fait. Mais seul un professionnel saura imaginer un produit qui ne piquera pas les yeux tout en étant dans l’air du temps et efficace. Votre communication en dépend.

2. Les couleurs à l’impression ne ressemblent pas à celles de votre écran

À l’écran, un visuel peut avoir de nombreux aspects différents selon la luminosité ou le calibrage de l’appareil. Faites le test en assombrissant votre ordinateur et observez comment une photo se transforme. Le fichier que reçoit l’imprimeur n’est pas une copie de ce que votre ordinateur affiche, il faut en être conscient.
Par ailleurs, il existe des codes couleurs, spécifiques, qui servent justement aux graphistes et aux imprimeurs à communiquer entre eux. Ce n’est pas un langage secret, c’est juste pour être certain que tout le monde parle bien du même rouge ou du même bleu. Si vous ne faites pas partie des initiés, il vaut mieux laisser les experts s’exprimer.

faites appel à un graphiste

3. Votre page internet met très (trop) longtemps à se charger

Avez-vous pensé à prendre en compte la taille de vos images ? Et d’ailleurs, comment avez-vous pensé à la mise en page de votre site ? Oui, même si ce n’est pas de l’impression, il faut poser sur le papier l’apparence d’une page internet pour qu’elle soit agréable à regarder (aussi bien sur un appareil fixe que mobile, d’ailleurs).
Créez un site sur lequel il est agréable de se rendre, c’est aussi le travail d’un graphiste.

4. Vous avez griffonné des dizaines de projets, mais aucun ne vous plaît

Dessiner, cela s’apprend. Le graphisme, c’est plusieurs années d’étude et de nombreux essais pour trouver son style et pour l’affiner. Vous êtes sur d’avoir tout ce temps à consacrer à l’élaboration de votre visuel ? Parfois, on n’arrive pas à mettre sur le papier les idées que l’on a en tête. Ou bien on se rend compte qu’elles ne sont pas aussi géniales qu’on ne l’imaginait. Le travail d’un graphiste, c’est justement de mettre le doigt sur l’élément qui ne fonctionnera pas… et de l’effacer.

5. Vous avez l’impression que votre logo date de l’époque de votre grand-père (et c’est peut-être le cas)

Rendre hommage, c’est bien. C’est une manière de montrer que vous êtes fidèle à vous-même et que vous arborez toujours les mêmes valeurs, un peu à la manière d’un tatouage. Mais l’avantage d’une charte graphique sur un tatouage, c’est que l’on peut la modifier.
Sans changer tous les trois mois, quelques transformations de temps en temps rafraîchissent votre image, autant à vos yeux qu’à ceux de vos clients. Et qu’est-ce que cela peut être agréable !

Et vous, pour quelle raison vous avez fait appel à un graphiste ?

Share this Post

3 Comments

  1.  » Vous avez l’impression que votre logo date de l’époque de votre grand-père »
    Si seulement c’était le cas !
    A l’époque de mon grand-père, les logos étaient de vrais logos, car réalisés par de vrais artistes, héritiers d’une tradition mêlant recherche symbolique, perfection du dessin et choix typographiques adéquats. Le Logo de Coca-Cola a plus de cent ans, on ne peut rien lui ajouter ni lui retrancher. Idem pour ceux de BMW, d’Alfa-Romeo, de Porsche, inspirés de l’héraldique, éternels, aussi neufs que s’ils avaient été créés à l’instant ! Quel logo aujourd’hui peut être une « machine à émouvoir » comme l’étaient le petit âne de Vert baudet ou le Clown de Pierrot Gourmand ? où sont les Mucha, Cassandre, Roger Excoffon ? Reviens, Grand-père !

    1. Merci pour votre commentaire. J’ose pourtant espérer qu les créateurs de logo actuels sont encore capables de créer des « machines à émouvoir ». Laissons-leur le temps de marquer leur empreinte…

  2. Oui, bien sûr !
    Il y a même des choses très bien aujourd’hui, sinon ce serait à désespérer.
    Mais malheureusement, et sans vouloir être pessimiste ou grincheux, elles sont assez rares. Notre époque se contente beaucoup trop en matière de « logos » d’une vague typo transformée et soulignée de deux coups de feutres de rough…On voit ça tous les jours sur les camions, les devantures de magasins.. et notre moral en prend un coup !
    Amitiés confraternelles et bravo pour votre blog.
    M.M

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*